Domenech - Anelka : qui se ressemble, s'assemble!

Publié le par le20e

Après l'attitude lamentable des bleus hier soir, deux personnes concentrent les principales critiques : Domenech, et Anelka, qui marchait sur le terrain au bout de dix minutes.

 

 

Anelka, le soutien de Domenech

 

Anelka a été  l'un des rares joueurs à soutenir le sélectionneur actuel de l'équipe de France ces derniers mois.

 

On se rassure, il a d'abord critiqué Domenech - comme tout le monde : .

"(...) en équipe de France, je n'ai jamis eu de problème avant que Santini ne se foute de ma gueule. C'est pour ça que j'ai parlé sur lui. Comme sur Domenech. Domenech, il ne m'a pris qu'une fois en Espoirs. Ca veut déjà tout dire. A l'époque il a préféré prendre tous les joueurs soi-disant "avant" moi alors que je jouais déjà dans un grand club, à Arsenal. Le discours de ces coaches, c'est de dire qu'ils prennent les meilleurs. Quand je vois leurs choix ensuite... Mais bon à chaque fois, en France, on prend des gens bizarres comme sélectionneur" (fin mai dans L'Equipe, rappelant les faits du début de l'ère Domenech).

 

Sur la fin de sa déclaration, il n'a pas tout à fait tort, surtout quand Domenech s'obstine à le faire jouer, lui qui depuis plusieurs matchs n'apporte rien, avant d'atteindre sa meilleure prestation hier soir, puisqu'il marchait au bout de quelques minutes.

 

Mais dernièrement, Anelka s'est ravisé sur le sélectionneur, affirmant que Domenech, c'était "un vrai technicien", sous-entendu, comparé aux autres sélectionneurs que la France a connu ces dernières années :

"Jamais je n’ai eu de dialogue comme ça avant avec un entraîneur des Bleus. (...) Je considère qu’il m’a donné ma chance de revenir en sélection et de prouver que j’avais le niveau, ce dont je n’ai jamais douté. Avec lui, je communique, j’échange. Il a compris que je n’étais pas un fouteur de merde ! Je peux parler tranquillement, de tout et de rien, avec Domenech. Cela change de ses prédécesseurs. Il donne aussi des explications, éclaire le jeu de l’équipe. Jusque-là, le dialogue était inexistant. (...) Je garderai le souvenir d’un homme qui parle beaucoup aux joueurs et qui les comprend. C’est un vrai technicien, qui connaît le football. Je sais qu’il est impopulaire, mais je vous promets que le personnage est marrant." (extrait de son livre Anelka, parut le 12 mai 2010).

 

Encore une fois, Anelka a raison : avec Domenech, ils échangent! De sacrées insultes! Et  il a encore raison sur la fin de sa déclaration : Domenech est impopulaire, mais il est marrant! Et en faisant sortir Anelka à la mi-temps hier soir face au Mexique, Domenech a agit comme un "vrai technicien" se rappelant pendant 1/10 de seconde qu'il était vraiment sélectionneur.

 

On sait aussi que Domenech s'est fâché avec beaucoup de joueurs, ne les sélectionnant presque plus ou pas du tout : Pirès, Guily, Trezeguet, Mexes, Escudé... Autant de joueurs qui ont fait les frais de leurs mauvaises relations avec ce coach.

Anelka, lui, en plus d'assurer que Domenech est un "vrai sélectionneur", assure que Domenech n'est pas un "problème" en équipe de France:

"Il n'y a pas de problème Domenech. C'est vrai qu'il est beaucoup critiqué, mais je m'entends bien avec lui. J'ai toujours dit qu'il faisait un jeu avec les journalistes mais quand tu le côtoies et que tu n'es pas journaliste, c'est une personne très simple avec qui tu peux parler tranquillement" (déclaration sur le plateau du Canal Football Club le 16 mai 2010).

 

Pas étonnant qu'Anelka, l'un des rares joueurs qui a eu toutes les faveurs du sélectionneur ces derniers mois, ait soutennu et complimenté ce dernier.

 

"Qui se ressemble s'assemble" dit le dicton. Et RTL de titrer une de ses pages internet : "Anelka représente l’échec Domenech". Anelka dont les critiques s'accordent à dire qu'il fut le moins bon Français hier soir (Pierre Mènès lui donne la note de 1/10 sur son blog sur Yahoo par exemple).

 

 

Anelka et Domenech se fâchent avec tout le monde (ou presque)

 

Domenech s'est fâché avec de nombreux joueurs ; Anelka, lui, s'est fâché avec de nombreux entraîneurs.

Anelka s'est fâché avec Santini, qui le considérait comme un "fouteur de merde" et d'une manière général il ne s'est pas entendu avec les trois sélectionneurs qui ont précédés Domenech :

"Avant, il y avait Santini, c'était impossible de parler avec lui. Lemerre, pareil. Jacquet, c'est ça, hein ? Impossible aussi." Etrange tous ces gens qvec qui on ne peut pas parler... Pauvre Anelka...

Il s'est fâché avec Houiller chez les Espoirs.

"Fouteur de merde"...Lors de son passage au PSG, c'est la réputation qu'il s'était forgé. Il "foutait la merde" avec Laurent Robert notamment, d'après les articles des journalistes de l'époque.

 

Avec les autres joueurs, ce n'est pas toujours mieux...

Après France-Uruguay, Ribéry et Anelka se sont fâchés.
Anelka fait partie du groupe de joueur qui ignore Gourcuff.


Bref, il se fâche avec beaucoup de monde ce garçon.

 

Un autre dicton dit : "une fois c'est lui, deux fois c'est toi".
Quand tu te fâches avec quelqu'un, c'est peut-être de sa faute. Quand tu te fâches avec tout le monde, c'est que le problème vient sans doute de toi.

 

En tous cas, une chose est sûre : Domenech et Anelka se sont trouvés, jusqu'à la mi-temps hier soir...

Publié dans Sport

Commenter cet article