Droit à l'enfant : pas égoïste ?

Publié le par le20e

Un des arguments des opposants au mariage dit "pour tous" est le suivant :

 

"Il ne faut pas confondre le droit à l'enfant et le droit des enfants. Le désire d'enfant ne doit pas être un désir égoïste".

 

Les pro-mariage gay, comme Mme. Belkacem nie tout simplement tout égoïsme, sans plus d'argument, le présentant comme un désir naturel. Ce désir naturel ne peut-il néanmoins être aussi parfois égoïste, ou devenir égoïste?

 

Car  voilà ce qu'on pouvait lire sur des pancartes dimanche dernier lors de la manifestation des pro-mariage gay :

 

«Je veux le droit d'épouser Jodie Foster» ou en  «Moi aussi je veux rouler en Scénic».

 

On rejoint ce que pré-disait Tocqueville au lendemain de la Révolution américaine :

 


« Il y a en effet une passion mâle et légitime pour l’égalité qui excite les hommes à vouloir être tous forts et estimés. Cette passion tend à élever les petits au rang des grands ; mais il se rencontre aussi dans le cœur humain un goût dépravé pour l’égalité, qui porte les faibles à vouloir attirer les forts à leur niveau, et qui réduit les hommes à préférer l’égalité dans la servitude à l’inégalité dans la liberté. »

 

 

Autrement dit, l'égalité des droits doit passer par une égalité des conditions et des situations.

Autrement dit, c'est la naissance du "moi aussi j'ai droit à ...!" ou "Et pourquoi moi j'aurai pas à droit à ça comme les autres?".

 

Exemple : " Et pourquoi y'a que les riches qui auraient le droit de rouler en Ferrari?"

                   " Et pourquoi y'a que les hétéros qui se marient et qui peuvent avoir des enfants?"

                   " Et pourquoi mon voisin il a trois vaches et que j'en ai que deux?"

                   " Moi aussi je veux un orgasme!"

                   " Moi aussi je veux accoucher, même si je suis un homme"

                   " Pourquoi lui il a gagné au loto et pas moi?"

 

Bref.

 

Cependant il y a des questions plus pertinentes :

 

                   " Pourquoi confondre "être égal" et "être identique" ?

                   " Pourquoi confondre "équité" et "égalité" ?

 

                   " Pourquoi confondre "revendication purement idéologique" ou "désir personnel" avec "le bien profond des      êtres humains"?

 

Un enfant qui a un père et une mère, sera-t-il égal à celui qui a deux mères, et ceux-ci seront-ils égaux à celui qui a deux pères?

Qui peut dire qu'un homme c'est pareil qu'une femme? Qui peut dire qu'un père c'est pareil qu'une mère? Qui peut dire qu'il confond sa mère et son père?

 

On peut-être égal sans être identique ou sans avoir à l'identique.

A l'inverse on peut-être identique ou avoir à l'identique sans être égaux.

 

Vouloir être (ou avoir) comme les autres n'est pas réclamer l'égalité.

L'egalité, c'est affirmer le droit d'être différent sans réclamer des droits qui n'en sont pas.

Publié dans Actualité poltique

Commenter cet article