Islam : entre caricature et liberté d'expression

Publié le par le20e

Alors que le monde musulman est en ébullition après le film anti-musulman réalisé par un Juif américain, qu'un ambassadeur amércain ait été tué en Libye suite aux violences consécutives à ce film, que les ambassades américaines sont attaquées un peu partout dans le monde musulman, ainsi que celle d'Allemagne à Karthoum, que dans tout le monde musulman des manifestations de colère ont lieu et qu'elles provoquent des morts (Tunisie, Liban, Pakistan, et ailleurs, ...) et que ces manifestations commencent à toucher l'Europe, que fait Charlie Hebdo?

 

La réponse : il met de l'huile sur le feu.

 

Ce qui est irresponable.

 

Car les musulmans ont droit d'être en colère. Par contre ils ont tort d'être violents.

Toujours est-il que même s'ils ont tort, on sait qu'il y aura de la violence.

 

Et agir ainsi en connaissance de cause, c'est grave.

C'est même de la préméditation.

 

Ces caricarures pouvaient se faire n'importe quand, et d'ailleurs Charlie Hebdo avait déjà caricaturé Mahomet dans un contexte vierge (en 2006, reprises des caricatures danoises).

 

Pourquoi maintenant : pour surfer sur la vague de la colère des autres. Pour en rajouter une couche. Pour voir jusqu'où la colère musulmane peut se manifester.
C'est donc de la provocation.
C'est donc de la méchanceté.

 

Quand Zemmour dit que les dealers sont surtout Noirs et Arabes c'est de l'incitation à la haine.
Quand Charlie Hebdo se moque du prophère sacré de plus d'un milliards de musulman en pleine crise, ce serait de la liberté d'expression?
Non, en fait c'est pareil. SI on est logique avec nous même :

 

Charlie Hebdo, c'est Zemmour Hebdo.

Même combat. Si on est logique.

 

C'est aussi pour profiter d'un contexte médiatique qui peut être favorable à la vente de l'hebdomadaire de choisir ce moment.

Attendre que la colère musulmane passe, et ça se vendra moins (les numéros sont épuisés ce soir dans pas mal de kiosques).
Il y a donc derrière un intérêt économique, cupide, de la part de ces révolutionnaires qui crachent sur le capitalisme et l'argent, en apparence finalement.

 

 

Etudions les réactions des politiciens.

 

La bêtise de F. Fillon - qui a quand même été 1er ministre de la République française pendant 5 longues années et qui est en passe de devenir le chef de l'UMP l'un des deux plus grand parti du pays :

 

"Je suis pour la liberté d'expression totale"

 

Admettons qu'il ait raison: alors dans ce cas il serait possible à tout un chacun de chanter la gloire du nazisme, de faire l'apologie du racisme, et vanter la pédophilie.

Non résolument, F. Fillon a tort, il a prononcé l'une des plus grosse bêtise de sa vie.
Il a simplement parlé en démago, lui qui est en pleine campagne...

 

Marine Le Pen : la 'liberté d'expression dont découle la liberté de la presse', n'est 'pas négociable '.

Mais quand L. Ruquier à montrer à la tété une caricature de M. Le Pen de ce même journal, Charlie Hebdo, ou elle était symbolisée par ... une merde, comment a-t-elle réagi?

Réponse : elle était en colère!* Elle a même porté plainte pour la caricature de son arbre généalogique en croix gammée dans l'émission "On n'est pas couché"! ** Sans doute ainsi pourra-t-elle savoir ce que ressente aujourd'hui les musulmans. Ca lui fera un point commun qvec ceux qu'elle combat, parfois sans doute à raison, mais aujourd'hui à assurément à tort.

 

Manuels Vals botte en touche, il se repli derrrière un système qui l'arrange dans sa position actuelle, mais qui coûterait beaucoup de temps et d'argent s'il était simple citoyen : "Les tribunaux sont là pour être saisis par ceux qui se  considéreraient comme attaqués, offensés", "La liberté d'expression c'est un droit fondamental, la liberté de caricature fait partie de ce droit fondamental".

On verra le jour où il sera de l'autre côté de la barrière, au lieu d'être un tiers. Cet homme est le 3e personnage de l'Etat (ministrede l'intérieur). Néanmoins inutile d'attendre de lui des idées vraies et donc des solutions.

 

Heureusement, L. Fabius, J.-F. Copé ou encore Jean-Marc Ayrault ont eu des propos plus dédérateur en désapprouvant l'attitude et l'entreprise actuelle de Charlie Hebdo.

 

Moralité:

Fédérer, c'est le rôle de la République, mais pas des démago!

 

Finalement, ironie du sort, D. Boubakeur, qu'aucun politicien n'a dans ses petits souliers a raison : "C'est totalement irresponsable".

 

 


* http://lemediascope.fr/marine-le-pen-en-colere-apres-sa-caricature-chez-ruquier-ecrit-a-france-televisions/

**http://www.melty.fr/marine-le-pen-laurent-ruquier-elle-porte-actu84263.html

Publié dans Actualité poltique

Commenter cet article