le racisme anti-blanc existe-t-il?

Publié le par le20e

A priori non selon le directeur de l'Observatoire de l'islamophobie de la Grande Mosquée de Paris,  Abdelah Zekri.

 

"Le racisme anti-blanc ça n'existe pas" a -t-il affirmé le 14 décembre 2011 au micro de Jean-Jacques Bourdin sur RMC.

 

Mais Abdelah Zekr, s'il a la nationalité française, n'est pas un "blanc" de type européen (un "caucasien" comme dit la science). Est-il donc objectif?

 

Un seul point de vue, c'est insuffisant.

Alors voilà :

 

La Licra s'est présentée comme partie civile vendredi à Paris au procès d'un jeune homme agressé en étant qualifié de "sale Blanc". Le Point.fr - Publié le 26/10/2012.

Trente jours d'interruption temporaire de travail sont prononcés.

 

Je pense que le jeune homme n'aura le même point de vue que le directeur de l'Observatoire de l'islamophobie de la Grande Mosquée de Paris.

 

Vous allez me dire, "oui mais un fait dans l'actualité ne signifie pas forcément qu'un racisme anti-blanc existe de manière générale".

Certes.

Il faut savoir qu'il existe des insultes uniquement employés par des Français non "blancs" à l'encontre des Français "blanc" telles que " toubabs" ou son verlant "babtous", de "face de craie" ou célèbre "sales blancs" (déjà bien utilisé en octobre 2004 à Paris lors des agressions opérées en plein cortège lors des manifestations de lycéens contre une loi Fillon) et bien d'autres encore. Elles sont sont utilisées par de nombreuses personnes. Et ce depuis plusieurs années.

En général, les bobo des beaux-quartiers l'ignorent, mais ceux qui vivent dans la mixité chère à notre pays (une bonne chose d'ailleurs selon moi si l'Etat si prendre) eux ne l'ignorent pas.

 

Ca, ce sont les faits.

 

Un second point de vue maintenant : Me Naima Moutchou, avocate de la Licra a déclaré en marge du procès sur l'affaire suscité :  "Le racisme anti-blanc existe, il n'y a pas de tabou à avoir là-dessus, on le dit sans pudeur. On l'a déjà dit en 2010, c'est un phénomène qui s'est aggravé avec le temps, c'est certain".

Me Naima Moutchou

 

 

Abdelah Zekri serait-il un négationniste? Ou juste un ignorant sur la question?

 

 

 

PS : j'aurais pu commencer l'article par " Oui, le racisme ant-blanc existe selon Jean-François Copé, secrétaire général de l'UMP depuis 2010 et candidat à sa succession".

 

On le voit, il y a une symétrie parfaite avec Abdelah Zekri : deux hommes importants, qui, bien qu'opposés sur la réponse sur l'existence du racisme anti-blanc, ont un comportement néfaste sur le sujet.

 

Si Abdelah Zekri nie tout simplement un fait réel et important sociétal actuel, Jean-François Copé, lui, l'utilise à des fin démagogiques de campagne éléctorale et tourne involontairement le racisme anti-blanc en ridicule, en témoigne l'histoire du pain au chocolat.

 

C'est bien dommage.

Commenter cet article